JEUDI 08 JUIN - 6ème étape
CORTE - PORTO

Retour en Corse. Je sais que l'attente de ce nouvel épisode a été longue pour les participants ;-) J'espère qu'ils ne seront pas déçus :-)
Par contre il faut un peu de temps libre pour parcourir photos et textes de cette étape....mais c'est l'Ile de Beauté ; on peut s'accorder une petite pause dépaysante ;-)  :-)

----------------------------------------

Aujourd'hui, seulement 2 cols au programme ;-) Au départ de Corte, le col d'Ominanda, 4kms d'échauffement puis, histoire de maintenir la température, le col de Vergio (1477m), le plus haut col de l'île et ses 40kms. Les appareils photos vont eux aussi chauffer car les paysages traversés sont superbes et très variés.

Huong et Berny feront le trajet en voiture ; Gwen conduira le fourgon jusqu'au sommet du Vergio puis cédera sa place à Pascale ; comme d'hab, Annie et Louisette suivront en minibus et nous ravitailleront.
Coté cyclistes, l'échappée matinale est composée de Pascale, Nicole et Fafa. Le groupe de chasse se compose donc de 6 éléments.

Dès le départ, dans notre dos, sur les hauteurs du Monte Rotondo, la présence de la neige est l'occasion de faire les premières photos.

2017-06-08 (3)

2017-06-08 (4)

2017-06-08 (6)Dans la descente du col d'Ominanda nous traversons Castirla. A Ponte Castirla nous franchissons le pont Génois qui enjambe le Golo. Nous entrons dans la région du Niolo.
Un panneau nous indique que nous sommes sur la D84, la seule route traversant le Niolo pour rejoindre Porto sur le littoral occidental......mais il nous indique aussi que nous avons 40 bornes de grimpée pour atteindre le sommet du Vergio. Heureusement le pourcentage n'est pas terrible et le paysage est très beau.

2017-06-08 (7d)  2017-06-08 (33)

2017-06-08 (10)

2017-06-08 (11)

2017-06-08 (13)

La première partie, nous mène jusqu'à Calacuccia en suivant la Scala di Santa Regina.
"Ce défilé est un très long ravin désolé, hostile, sauvage, un étrange corridor de roches de granite rouge, de rocaille et de caillasse."
Étroit et touristique....on a donc eu droit à un petit embouteillage....histoire d'apprécier notre grimpée en vélo ;-) car on a pu se faufiler.
Nous arrivons au lac de Calacuccia (793m) formé par un barrage sur le Golo. Nous apercevons le Monte Cinto (2706m) le plus haut sommet de Corse.

 

2017-06-08 (17)

 

2017-06-08 (18A)

2017-06-08 (21) 2017-06-08 (26)

Après la traversée du village, le paysage commence à changer. Un passage assez désertique nous amène dans la forêt de Valdu Niellu. C'est au milieu des pins que nous rejoignons le sommet. Ce dernier est dénudé car il est balayé par les vents d'Ouest dominants mais ses abords rocailleux sont couverts de pins.

2017-06-08 (22)

2017-06-08 (34)

2017-06-08 (37)

2017-06-08 (38)

2017-06-08 (42)2017-06-08 (45)
Le panneau en version sous titrée
et en version originale

z1

2017-06-08 (52) 2017-06-08 (53)

2017-06-08 (56) 2017-06-08 (57)2017-06-08 (55)

Le col  est dominé par la statue du Christ Roi. Le panneau du col, pas mal endommagé, fera office de croix pour concrétiser l'arrivée au sommet et la fin de notre calvaire Lol !!

2017-06-08 (48) 2017-06-08 (49) 2017-06-08 (58)

Chacun est monté à son rythme. Un spécial coup de chapeau à Pascale et Nicole pour cette longue ascension.
Après 40 kms d'ascension les visages sont souriants. 
Par contre les estomacs crient famine et Annie et Louisette sont chargées de trouver rapidement un coin pour le pique-nique. Après environ 3 kms de descente, le premier terre-plein qui se présente fait l'affaire....A table !! 

2017-06-08 (61)

C'est reparti pour une descente de 35 kms. Certains auraient bien aimé enfiler tous ces virages d'une seule traite mais la beauté du lieu le leur interdit. Dans la descente nous effectuons donc de nombreux arrêts aux divers points de vues pour admirer le décor.
Sur ce coté Ouest du Vergio, ce sont les gorges de La Spelunca et les calanches de Piana qui constituent les sites incontournables

"Très connues sur l’Ile de Beauté, les Gorges de la Spelunca reliant les villages d’Evisa et d’Ota offrent des panoramas vertigineux. Il y a de quoi être impressionné par la profondeur des gorges que forment les montagnes abruptes disséminées dans le maquis…
Surplombant le Golfe de Porto, les gorges sont à première vue inaccessibles tant elles sont profondes et accidentées. Le nom « Spelunca » qui siginifie « antre » fait justement référence aux caractéristiques impressionnantes du lieu. C’est aux rivières Aïtone, Tavulella et Onca que l’on doit ce panorama montagneux longtemps creusé et sculpté par le passage de l’eau."

vacances-corses.com

2017-06-08 (69)

2017-06-08 (71)

2017-06-08 (75)

2017-06-08 (77)

2017-06-08 (78)

2017-06-08 (80)

2017-06-08 (81)

2017-06-08 (82)

2017-06-08 (90)

2017-06-08 (94)

 

Arrivés à Porto, superbe vue sur la citadelle. L'hotel et sa piscine ne sont pas loin. Mais la proximité des fameuses calanches de Piana est trop tentante. Je les ai déjà parcourues en 2006 mais au volant de la voiture suiveuse. 
Classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1983, elles restent LE paysage incarnant la beauté de l’île. 
Donc pas question de rater cette occasion. Malgré la chaleur on décide d'ajouter une cote au programme et de parcourir cette superbe portion du littoral Corse avant d'aller se détendre.

2017-06-08 (95)

2017-06-08 (97)

2017-06-08 (99)

2017-06-08 (102)

2017-06-08 (103)

2017-06-08 (106)

2017-06-08 (107)

2017-06-08 (108)

2017-06-08 (109) 2017-06-08 (110)

2017-06-08 (111)

"Dans le golfe de Porto, Dame Nature n’a pas fait les choses à moitié. Les Calanques de Piana est un lieu qui vous surprendra. Et pour cause, c’est l’un des sites les plus sublimes de Corse. Le bleu intense de la mer, la lumière baignant la côte et des rochers immenses à la couleur rouge-orangé…

En plus de l’émerveillement, amusez-vous à retrouver les différentes sculptures naturelles. Ne vous étonnez pas si vous apercevez un aigle, un cœur ou une tête de chien. Vous n’êtes pas seul 

Même Maupassant les a remarquées : « J'aperçus alternativement deux moines debout d’une taille gigantesque, un évêque assis crosse en main, mitre en tête, de prodigieuses figures, un lion accroupi au bord de la route, une femme allaitant son enfant et une tête de diable immense, cornue, grimaçante, gardienne, sans doute, de cette foule emprisonnée dans des corps de pierre. »"
vacances-corses.com

2017-06-08 (112)

2017-06-08 (113)

2017-06-08 (114)

2017-06-08 (115)

2017-06-08 (120)

2017-06-08 (122)

2017-06-08 (124)

2017-06-08 (125)

Voilà !! On en a pris plein les "mirettes". Il est temps d'aller se détendre à l'hotel. Et là encore notre guide a fait le bon choix.

2017-06-08 (127)

2017-06-08 (128)

2017-06-08 (133)

 

On se retrouve sur le port, au pied de l'hotel pour l'apéro. Puis c'est l'heure du coucher de soleil. On ressort les appareils et on passe à table.

2017-06-08 (136)

2017-06-08 (140) 2017-06-08 (142)

2017-06-08 (143)

2017-06-08 (146)

 

2017-06-08 (150)

2017-06-08 (151)

2017-06-08 (152)

2017-06-08 (154)

Et maintenant direction  "Le Lion d'Or". :-)
Un petit groupe fera une heure sup sur une terrasse face à la mer pour déguster des mojitos fraise.

Et demain,....enfin une journée de repos. Pas de vélo...mais du bateau. Ce sera l'occasion de prendre du recul pour admirer L'ILE DE BEAUTÉ sous un autre angle.

Pour découvrir toutes les photos
cliquez ci-dessous

z