En attendant les articles sur la course de Mazaugues et La Lozérienne

RETOUR SUR LES 24H D'ENDURANCE

Voilà de quoi patienter en attendant les vidéos...
...car cela risque d'être un peu long...désolé...


Vous trouverez ci-dessous le détail de l'épreuve de nos 4 mousquetaires ainsi qu'un super résumé. Tout ça concocté de main de maître par notre ami Alain Muller.

Et ci cet article ne vous donne pas envie de commenter la perf' des copains  !!??
.....pourquoi continuer à vous informer ?? ......
je crois que j'arrête le blog !!

LOL !!!

En suivant vous trouverez le résumé de ce week-end d'endurance que Nicole a mis en ligne sur le Facebook du club, suivi des albums photos réalisés par Pierre L., Richard Ro. et Fabien.

Et là aussi n'hésitez pas à commenter les performances de Pierre en solo, de Fabien Père & Fils en duo, de nos féminines en "Quattro" et de Jeff sur le CLM.

Planning 24h A

 

QUATRE GARÇONS DANS LE VENT

3h30. J’ouvre péniblement un œil comateux. Sensation de crampe à la cuisse droite. ”Aie, où suis-je ? Ah oui, dans le noir d’un camping-car... Un camping-car ? Et en cuissard ? Oh punaise, les 24 heures, le Paul Ricard.” Vite ! C’est mon tour d’enfourcher le vélo, mon relais de 4 heures du mat. Nico va rentrer au stand et je dois finir de m’habiller, m’échauffer, être au taquet. 30’ pour être prêt à monter au front et donner ses tripes. “Allez gars, debout et bouge ton c...” Dans la pénombre et le silence du paddock somnolent je me prépare rapido. Alain, qui était sur la piste juste avant Nico est parti se reposer dans sa voiture et j’entends cap’tain Riri qui ronfle dans son camion, la tôle en vibre doucement. Fabien et Clément qui nous prêtent gentiment le camping-car, dorment dans la couchette avant, épuisés d’avoir été aux petits soins avec nous depuis samedi matin. Il y a une éternité.
3h40. Me voici dans les stands. Les néons piquent les yeux. Atmosphère feutrée mais studieuse, seuls quelques home-trainers bourdonnent doucement et rompent le calme apparent. Des coureurs se préparent, d’autres récupèrent, affalés dans des fauteuils de camping, une couverture sur les genoux. Dehors le vent s’est levé, mauvaise nouvelle. Sur la piste ça tourne en silence, tous phares allumés. La concentration est palpable et l’allure semble raisonnable. La plupart des concurrents ont levé le pied, envahis par la fatigue, la nuit et la fraîcheur de la 12e heure de course. Et puis soudain, déboule un peloton de furieux, couchés sur les vélos, 50 km/h à vue de nez. Le bruit des roues en carbone résonne jusque dans les stand. Ça envoie ! Et mon Nico est là, et il mène même le groupe. Bravo gars. “Bigre, il maintient le rythme, le bougre.” Il achève de me réveiller, je vais devoir relever le défi des 10 trs à l’heure. On ne lâche rien au CSC ! Même la nuit.
3h55. Fin de ma courte séance de home-trainer. Vite, remonter la roue, enfiler le casque, vérifier le bidon, compteur à zéro. Ça y est, suis en place sur la voie des stands. Phares allumés, j’attends Nico. 3h57, il passe une dernière fois sous la pendule, plein effort, et vérifie ma présence d’un regard rapide.
4h03. Il arrive, essoufflé, dégoulinant de sueur et d’énergie brute : “le vent s’est levé, fais gaffe dans la montée on l’a en pleine poire”. Il m’annonce déçu : “34 de moyenne, 9 trs. Longtemps roulé seul, pas de groupe. Dur.” “Va manger, changes-toi. Choppes pas froid !”, je récupère la puce de chronométrage que j’attache à la cheville, LA paire de lunette à verres neutres et c’est parti pour 1 heure à bloc. Il est 4h04...
 
Trois mois plus tôt. Richard nous informait de son intention de participer au 24 H. “Qui vient avec moi au Ricard ? Je monte un team de 4 coureurs.” L’équipe se constitue très vite : Nico, Alain P. et moi-même seront aux cotés de capitaine Riri. Escouade homogène de rouleurs spécialisés en terrain plat, voir plat descendant, jusqu’à plat de charcuterie, ce qui se descend aussi très bien... Formalités, logistique, ravitaillement liquide et solide seront assurés par Richard et Nico. Grand merci à Fabien qui vient donner une allure pro à notre team grâce au prêt de son camping-car. Bravo également à son fils Clément, toujours disponible pour nous faciliter la vie entre deux relais. Nous sommes des coqs en pâte, il n’y a plus qu’à pédaler.
 
Et c’est là que ça se gâte. 6 fois une heure. Pas le bout du monde, pensions-nous. 3 heures de récup à chaque fois. Facile ! Tu parles, Charles. En réalité chaque relais se pédale à intensité maximum car nous sommes envahis par l’aura mythique et magnétique du circuit, l’ambiance électrique, le public passionné, la compétition tendue. C’est comme une frénésie de poissons piégés dans une nasse et tournant follement en rond. Mais avec mille raisons de se dépouiller : effectuer le plus de tours, s’accrocher et tenir la roue de groupes trop rapides. Faire bonne figure devant nos nombreux supporters, à la présence réconfortante (merci à tous). Battre le record de tours du coéquipier précédent. Tenir la moyenne générale. Jouer la place au scratch. Ne pas décevoir notre capitaine. Bref, pas d’alternative, il faut tout donner. Tout. Et le Paul Ricard, majestueux au pied de la Ste Baume, ne nous facilite pas la vie. Hé oui, il est beau le circuit. Mais très exigeant en raison du vent malicieux qui transforme LA bosse du circuit en un col des Pyrénées. Comment ça, j’exagère ?... Il suffisait de voir nos têtes hagardes et ravagées à la descente du vélo pour se rendre compte de l’âpreté de l’effort et de l’engagement de chacun.
 
C’est Nico a donné le tempo, sous un soleil de plomb. 1er relais, premier coup de canon : 38.2 km/h de moyenne, 10 tours, et descente du vélo remonté comme une pendule. Une pile ! Il nous met la pression, normal quand on travaille chez Heineken. J’enchaîne, obligation de faire aussi bien. Bilan : 38.4 et 10 trs. Ouf ! Suis détruit, surpris par la violence de l’effort, cardio en zone rouge. Au tour de capitaine Riri : 34.7 et 9 trs. Il est marqué aussi par l’effort et doit s’asseoir, jambes cisaillées. Alain boucle son relais à 34.3 de moy. 9 trs également. Défiguré, mais toujours élégant et souriant malgré la souffrance, lui aussi à tout donné, pour l’équipe. Fin du 1er cycle, nous somme 30ème au général. Nico repart pour son deuxième tour de manège. Il y en aura six chacun. Belle séance de fractionné !
Nous serons constant dans l’effort avec un record de 11 tours pour Nico à 38.5 de moy. La meilleure moyenne pour moi en 39.13 mais sur un court relais de 57’. Dans la nuit nous abaisserons tous d’un tour nos prestations. A noter : moyenne la plus basse pour Alain avec 31.8 km/h. C’est donc lui qui offre le champagne à tous les adhérents du CSC.
 
Au final, 26e au scratch avec 217 trs (831 km), à 34.5 de moy. Et 11e dans la catégorie Quattro. Mais au-delà des chiffres c’est l’aventure humaine qui a été extraordinaire. Bosser en équipe, se dépouiller pour les copains, baigner dans une ambiance de course pendant 24 heures. Quel régal ! S’attendre, se relayer, s’encourager les uns les autres. Quelle excitation ! Les kinés, les cafés, thés et gâteaux à volonté, le classement en temps réel. Quel luxe ! Le public, nos supporters et supportrices chéri(e)s du CSC. Quel réconfort! L’effervescence dans les stands, les home-trainers qui sifflaient en permanence, les jeunes, les vieux, les équipes de 8, de 6, de 4. Quelle diversité ! Et les gars des 24 h en solo, comme Pierre l’inusable, l’inoxydable, qui roule et n’amasse pas mousse, mais 548 km à lui seul. Quel exploit ! Et cette arrivée de tous les vélos réunis en un peloton joyeux pour passer une dernière fois sous la pendule, devant un public enthousiaste. Quelle émotion !
C’est trop court 24 heures et ça ne va pas être simple de revenir à la "bipédie".
Merci à tous.
Alain M.

THE TEAM

FIN D'UN LONG WE D'ENDURANCE !!!

Cette aventure a commencé lors d'une réunion un mardi soir. Riri, Nicolas, Alain M et Alain P inscrits pour l'épreuve endurance des 24 heures sont en train de mettre en place leur stratégie !!!
Riri m'interpelle : ......... oh vous voulez pas faire une équipe de filles ??? 
Moi, en ce moment il faut surtout pas me titiller sur les défis en vélo .. j'ai chopé un gros virus ..... donc réponse : euh ..... je vais en parler aux filles .... Francis me jette un regard qui en dit long! Connaissant mes talents de rouleuse sur le plat ... il parait que j'oublie souvent que mon vélo est équipé d'un gros plateau .. lol ! il se demande si je suis dans mon état normal ...!
Je passe ma soirée sur le site Événement Vélo et épluche le règlement pour me mettre dans l'ambiance. Je repère la catégorie "senior +55ans" .... C'est bon on peut former une équipe de 4 mamies : les 2 Brigitte, Christine et moi .... Elles sont OK toutes les 3. J'engage l'équipe, envoie tous les documents mardi 12 mai sur le site .. 4 jours à attendre et l'aventure pourra commencer !

SAMEDI 16 MAI : 
RV au circuit Ricard pour voir à quoi ressemble notre terrain de jeu ! Pierre et les 4 mousquetaires sont déjà installés dans leur box, nous les rejoignons et partons tous ensemble à la découverte du circuit où nous effectuerons 2 tours de repérage. 
Fran et moi avons prévu de passer la journée avec l'équipe des 24 h pour assister au départ mais aussi partager l'ambiance qui régnait dans le groupe !!!! On n'a pas regretté ! 
Mais moi qui connaissais le programme de la journée je tenais vraiment à assister à la "parade VIP" prévue avant le grand départ des 24 h ! les 2 Alain et Fran m'accompagnent et par chance nous sommes dans les premiers à nous placer sur la ligne de départ ... Incroyable ! Je vois arriver Richard Virenque qui se place tout près de moi ...... !!! C'était inespéré :-) un tour à fond avec Richard V. ! et un deuxième ... en décrassage avec G. Chappe, l'ex Champion du monde... lol !
Retour au camp de base, le camping-car de Fafa, et c'est l'heure de prendre des forces, on n'a pas décliné l'invitation au grignotage! Au café on sent l'équipe fébrile et impatiente ! 14 h 30 .... allez Nico faut y aller....on le suit. ... 15 h ... GO ! C'est parti .....plus de 38kms/h pour le 1er relais...ça promet !! Les mousquetaires se relayeront toutes les heures.
Après avoir fait quelques vidéos et assisté à quelques relais il est temps de rentrer à la maison pour reposer les jambes, manger les pâtes et dormir ! Pendant mes insomnies j'aurai une pensée pour eux. :-)

DIMANCHE 17 MAI :
RV à 7h30 au circuit. Après avoir retrouvé mes coéquipières, Christine et les 2 Brigitte, installation dans le box et préparation des vélos. Un deuxième petit déj pour moi et photo de l'équipe. Le départ pour le 1er relayeur de l'endurance "6 heures" s'effectue de l'autre côté du circuit, sur une section neutralisée derrière une voiture afin de rejoindre les compétiteurs des 24 H sur une section sécurisée. A 8h15 je me dirige vers le lieu de RV. Je retrouve volontiers Clément (engagé avec son papa Fabien) nous avons eu le temps de papoter ; Christian a pu nous accompagner pour faire quelques photos. Attente de 45mn avant d'entrer sur la piste officielle. Nous avançons lentement sur 2 kms ... partie neutralisée derrière une voiture ..... et enfin à 9h, les "fauves" sont lâchés !!! Sauve qui peut ! faut pas s'emballer, juste pédaler et trouver le bon régime ... Et là j'ai compris, j'abandonne le diesel je passe à la F1!!! Étonnamment je me suis prise au jeu. J'ai trouvé le rythme idéal afin de garder à peu près le même chrono à chaque tour ! 45 mn après je me dirige sur la zone des relais et c'est Brigitte B. qui s'élance et effectue ses 45 mn sans encombre en parfaite coéquipière et passe le relais à Christine ... qui a eu le temps de piquer une grosse colère sur le circuit ... un mec a osé la traiter de "rat" !!! enfin c'est pas vraiment le mot qu'il a employé mais c'est trop long à raconter ! côté positif de la colère ? elle nous a pondu une super moyenne !!!!
Au tour de Brigitte W. de s'élancer pour ses 45mn. Pendant ce temps, il a fallu calmer Christine, elle bousillait toute son énergie pour son 2ème relais ! 
Retour de Brigitte, super moyenne, tout s'est bien passé ! 
Et c'est reparti pour un deuxième relais de 45 mn pour chacune dans le même ordre !
Fin de l'aventure avec une moyenne horaire de l'équipe de 31,01 et 49 tours effectués ! On a donné le maximum .... on est récompensées :-)
Nous terminons 1ère dans la catégorie "senior féminines"......qui n'est pas très "fournie"... :-)

BRAVO LES FILLES !!!!!!!

Colère des féminines (encore) car les organisateurs ont carrément oublié de classer les filles !!!!
Conclusion .......... pas de podium !
Elle a du mal à se mettre en place la parité ... LOL !

BRAVO A TOUS LES COMPÉTITEURS ET COMPÉTITRICES
POUR LEURS EXCELLENTES PERFORMANCES !

MERCI A FABIEN ET CLÉMENT
QUI ONT GÉRÉ L'INTENDANCE DE NOTRE QUATUOR

MERCI AUX PHOTOGRAPHES ! 
MERCI AUX SUPPORTEURS  D'ÊTRE VENUS NOMBREUX !

Nicole
 
-
LES ALBUMS PHOTOS
-
Cliquez sur le logo pour découvrir l'album de Pierre
 
logo-Circuit-Paul-Ricard
-
-------------------------
-
Cliquez sur le circuit pour découvrir l'album de Richard

photo_castellet[1]

-
-----------------------------------------
-
Cliquez sur la photo pour découvrir l'album de Fabien

THE TEAM

 

Voilà de quoi se faire une idée du déroulement de cette épreuve.

ET MAINTENANT....A VOS COMMENTAIRES !!